• Exposition
17 sep

Exposition : ÓRGANON - Thierry Fournier

exposition Thierry Fournier

Du 18 septembre au 23 octobre 2020
Sur le campus de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3
Vernissage jeudi 17 septembre 2020 à 18h
Sur l'allée centrale, à proximité du bâtiment G, en présence de l’artiste

ARTISTE EN RESIDENCE EN 2019-2020 / PRODUCTION UNIVERSITÉ PAUL-VALÉRY MONTPELLIER 3

Le Centre Culturel de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 a initié en 2019-2020, un programme de résidences d’artistes, appelé à se renouveler. Si nous nous sommes engagés dans cette aventure, c’est parce que nous sommes convaincus de la nécessité d’enrichir les points de vue de chacun grâce aux rencontres qu’un tel programme permet.

Au contact des étudiants / du personnel administratif et des enseignants- chercheurs, les artistes s’engagent à proposer et à produire un travail spécifique en résonance avec le lieu et son contexte.
Accueilli au cours de la saison 2019-2020, l’artiste plasticien Thierry Fournier traite des formes d’altérité et des frontières entre humain et artificiel. Une proposition qui ne pouvait que séduire notre université tournée vers les humanités numériques.
Nathalie Moureau, vice-présidente Culture de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3


Thierry Fournier
ÓRGANON
Exposition monographique
Du 18 septembre au 23 octobre 2020
Sur le campus de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3

Vernissage jeudi 17 septembre 2020 à 18h
Sur l'allée centrale, à proximité du bâtiment G, en présence de l’artiste

Avec Órganon, Thierry Fournier investit l’ensemble du campus de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 avec une série de dessins créé s sur iPad, imprimés sur de grandes surfaces souples de pvc. Il propose ainsi dans le même temps un ensemble d’oeuvres et un protocole d’exposition, qui s’empare des qualités spécifiques d’un campus avec ses multiples espaces intérieurs et extérieurs.

Réalisés à des échelles allant de quelques centimètres à plusieurs mètres, parfois suspendus dans les espaces publics, dans les arbres, parfois posés au sol, sur des parois ou des objets, ces dessins explorent un vocabulaire de fragments corporels d’origines inconnues.

Leur création sur tablette utilise des outils dérivés de médiums analogiques (formes de crayon, d’aérographe, d’huile ou de lavis) transformés et hybridés par des processus numériques : le médium et le support choisi rejoignent les enjeux même du projet. Menant depuis toujours une pratique très abondante du dessin ancrée dans sa formation initiale d’architecte, c’est la première fois que Thierry Fournier donne ici à ce médium une forme en soi, autonome et exposée.

En grec ancien, le mot Órganon désigne un organe, un outil, un instrument ou une somme logique, comme celle d’Aristote. Il évoque ici un ensemble d’entités aux corporéités ambigües et multiples, corps humain ou artificiel, animal ou alien, des descriptions ou des traces qui amorceraient une prolifération sur le campus.

Initialement prévue au printemps 2020, la reconduction de cette exposition suite à la pandémie met encore davantage en évidence les questions qu’elle soulève sur les relations entre l’humain et le reste du vivant.

Thierry Fournier est également invité par Aperto à Montpellier pour Ecotonalia, une autre exposition monographique : vernissage le 30 octobre, jusqu’au 13 novembre. Il a co-commissarié aussi avec Pau Waelder l’exposition Selphish à Mécènes du sud Montpellier-Sète en 2020.

www.thierryfournier.net

 

 

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre navigation sur notre site. En continuant votre visite vous acceptez l'utilisation de ceux-ci