• Concert
05 avr

#68 Redux

dans le cadre du colloque 68 sur tous les tons
Salle de répétition Théâtre la Vignette Université Paul-Valéry Montpellier 3
Jeudi 5 avril / 19:00

► Organisé par l'équipe LLACS Axe « Echanges, transculturalités et formes d’engagement dans les Suds à l’époque contemporaine » de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3

Tarif : entrée libre

► Concert #68 Redux
Dans le cadre du colloque 68 sur tous les tons (LLACS Axe « Echanges, transculturalités et formes d’engagement dans les Suds à l’époque contemporaine » 5-6 avril 2018 Site Saint-Charles), se tiendra un concert qui se propose d’illustrer l’esprit de 68, avec des (re)créations de chansons. Les musiciens (voix, instruments acoustiques et électro) mettent des chansons de l’époque en perspective avec les musiques actuelles. On ne sera pas étonné de constater que les thèmes de ces chansons résonnent avec des problématiques d’aujourd’hui.

Avec Amandine Roques, Philippe Laboual, Gaëtan Guérin
Direction artistique : Marion Guerrero assistée de Gaëtan Guérin

/ entrée libre dans la limite des places disponibles
Salle de répétition Théâtre la Vignette Université Paul-Valéry Montpellier 3 (bât H - RDCH)

COLLOQUE - PROGRAMME DU 5 & 6 AVRIL 2018
Loin d’être une commémoration, cette rencontre, qui s’inscrit dans l’axe d’étude de l’équipe LLACS « Echanges, transculturalités, formes d’engagement dans les Suds à l’époque contemporaine », se veut une approche stimulante, à plusieurs voix et sur tous les tons, de la période des révoltes de 1968. Lire et écouter ces événements à la lumière de l’histoire intellectuelle et politique des sociétés des Suds voisines de la France des années 1960-1980 et dans des zones périphériques, c’est ausculter des aspects moins connus ayant précédé, accompagné ou suivi le Mai français. L’occasion est ainsi donnée de s’interroger sur les circonstances et les représentations du basculement entre un monde d’hier et le projet d’une société fondée sur des valeurs nouvelles.

5 avril matin
9.00 Accueil des participants Présentation du colloque par Isabelle Felici et Florence Belmonte

DE LA VIOLENCE
9.30 Jérôme Désert (Perpignan) Le Mai 68 des situationnistes : de la violence révolutionnaire en société spectaculaire
10.15 Elisa Santalena (Grenoble) Héritages et déformations d'une révolution : 68 en Italie, source de tous les maux ?
10.45 Débats
11.00 Pause
11.15 Antonio Ramos (Paris) L’école comme tranchée : les enseignants pendant le « Mai argentin »
11.45 Débats

> 5 avril après-midi
68 ET LES ARTS
14.00 Didier Francfort (Nancy) Des chansons pour l’histoire. Les chansons de 68 en Europe
14.50 Angel Clemente Escobar (Lille) Poétique de Paris en révolte. Mais 68 dans le roman : l'Arc de Triomphe et les Champs-Elysées comme  signifiants politiques et littéraires.
15.30 Débats
16.00 Pause
16.15 Olivier Pasquetti (Nice) Désir de révolte et révolte du désir : les événements de Mai 1968 dans l’œuvre de Joan-Luc Sauvaigo
16.45 Débats

> 5 avril 19.00
Concert au théâtre La Vignette (salle de répétition)
#68 Redux
avec Amandine Roques, Philippe Laboual, Gaëtan Guérin

> 6 avril matin
68 CÔTÉS SUDS
9.00 Florence Belmonte (Montpellier) Espagne : sous le franquisme, un certain air de 68 ?
9.30 Claire Auzias (Paris) Mai 68 en province
10.10 Débats
10.25 Pause
10.40 Massimo Tramonte (Montpellier) 1968 en Vénétie
11.20 Philippe Martel (Montpellier) Mai 68 côté occitan
12.00 Débats

> 6 avril après-midi
EXPRESSIONS OUVRIÈRES
14.15 Marie Thirion (Grenoble) 1968 à Porto Marghera ou le « paradigme de l’autonomie ouvrière »
14.45 Virginie Sudre (Montpellier) L’écho de Mai 68 dans les milieux communistes espagnols
15.15 Débats
15.30 Pause

Dans le prolongement de 68

15.45 Carolina Simoncini (Lyon) La perspective de la revue du PCI Rinascita sur les réformes législatives qui ont suivi les mouvements de 68
16.15 Marie-Jeanne Verny (Montpellier) Le Teatre de la Carrièra, une aventure d’un quart de siècle dans la mouvance de 1968
16.45 Débats et conclusion

Contact : civicontsuds@univ-montp3.fr

Dans le prolongement du colloque, se tiendra au CAD de Montpellier, 6 rue Henri-René, la présentation de l’ouvrage de Claire Auzias, Trimards. « Pègre » et mauvais garçons de 68, Lyon, Atelier de création libertaire, 2017.

LLACS Axe 4 : Echanges, transculturalités, formes d’engagement dans les Suds à l’époque contemporaine.
Les chercheurs réunis dans l’axe Civilisations contemporaines des Suds se sont donné comme objet l’étude des formes prises par l’engagement – politique, social, culturel – dans les Suds. Deux journées d’étude et un colloque ont été consacrés à la dimension identitaire et politique du chant (chants des Suds, chanter la lutte), avant un colloque (2016) portant plus largement sur diverses formes de pratique collective. Il s’agit désormais de poursuivre cette réflexion sur l’engagement et le rapport aux dominations de toute sorte, tels qu’ils se posent dans le contexte d’une géographie élargie des mouvements sociaux, où les Suds sont impliqués dans une circulation planétaire des personnes comme des marchandises et des idées. Les formes et les contenus des pensées et des pratiques des divers types de marges dissidentes évoluent de ce fait à une grande vitesse, ce qui affecte aussi bien les vecteurs de diffusion traditionnels (livre, presse, cinéma, Théâtre, chant, BD), que, de façon de plus en plus déterminante, les nouveaux réseaux de l’ère numérique. La réflexion des chercheurs réunis autour de l’axe 4 abordera ces dimensions, à l’échelle des zones relevant de son champ – les cultures des Suds en Europe et en Amérique latine –, sans s’interdire de regarder du côté des autres Suds transméditerranéens, sur une période englobant les XIXe, XXe et XXIe siècles.https://llacs.www.univ-montp3.fr/fr/axe-4

 

 

 

Galerie

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre navigation sur notre site. En continuant votre visite vous acceptez l'utilisation de ceux-ci