• Spectacle
22 mar > 23 mar

En mars au Théâtre la Vignette

ACCESO
Théâtre la Vignette Université Paul-Valéry Montpellier 3
Mercredi 22 mars / 21:00
Jeudi 23 mars / 21:00

Billetterie
En journée : à la Boutique de l’université (face à la bibliothèque)
Le soir des représentations : à l’accueil-billetterie du théâtre  - 1h avant le début du spectacle (bâtiment H – 1er étage)
Sur le site internet du théâtre   

Théâtre la Vignette

Autour du spectacle

Rencontre du lendemain
JE 23.03
Avec l’équipe artistique

DU 21/03 AU 24/03
DANS LE CADRE DU TEMPS FORT
« NOUVELLES SCENES D’AMÉRIQUE DU SUD »

En savoir +

ÉGALEMENT A VOIR
AU HTH CDN DE MONTPELLIER DU 21 AU
23 MARS A 20H : CHAMP DE MINES
DE LOLA ARIA
Tarif réduit sur présentation d’un billet Vignette
pour le spectacle Yo maté a Pinochet
et/ou Acceso.

 

Durée : 55mn
Tarif : Tarifs : TP 15 € - TR 10€ - LPV 2€ - Pass’Culture 5€ / Tarif scolaire 5€ Tarif spécial - 2 spectacles + Acceso - TP 20€ / TR 15€

« Ce qui me plaît tout particulièrement au théâtre est le vertige de la représentation : 55 minutes durant lesquelles un type comme Roberto Farias se métamorphose en scène. Incomparable ! »
/ Pablo Larraín



Seul en scène, Sandokan déploie une parole qui ne connait aucune auto-censure. De son enfance impunément violée par des prêtres pédophiles officiant dans les centres pour mineurs à la dureté de son quotidien dans la rue sur fond d’inégalités en Amérique latine, il ne passe rien sous silence.
Déambulant dans les allées de la ville et des bus de Santiago, il vend diverses babioles pour gagner sa vie tout en dégainant une parole sans filtre. Passer inaperçu, très peu pour lui. C’est même tout le contraire. Il contamine de sa présence l’espace aussi bien public que scénique, les envahit de ses mots. Et Roberto Farías, qui l’interprète, de désaseptiser ainsi la relation scène-salle.
Difficile dans ses conditions de rester indifférent et de ne pas remettre en cause sa passivité. La proximité humaine propre au théâtre exacerbe ces enjeux relationnels et affirme la pertinence du développement sur les planches de ce personnage extrait de son film El Club auquel Pablo Larraín offre un prolongement scénique avec cet Acceso.

Spectacle en espagnol, surtitré en français

Biographie

PABLO LARRAÍN

Metteur en scène, né à Santiago du Chili en 1976, est un réalisateur et metteur scène, fondateur de la société de production Fabula Producciones. Il se lance dans le cinéma après des études de communication audiovisuelle l’Université des Arts, Sciences et de la Communication de Santiago. Ses films, qui rencontrent un grand succès au Chili comme à l’international, sont marqués par le regard très critique qu’il porte sur la société chilienne et mettent en exergue les séquelles laissées sur cette dernière par la dictature militaire. En 2005, il réalise son premier long métrage, Fuga, qui reçoit plusieurs prix, notamment au Festival International du film de Carthagène et au Festival Cinéma Espagnol Malaga international. Il remporte le prix du meilleur film au Festival international de Turin en 2008 avec Tony Manero, présenté à la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes. No, mettant en vedette Gael Garcia Bernal, est également présenté à la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes en 2012, et nominé aux Oscars 2013 dans la catégorie du meilleur film étranger. Enfin, en 2015, Pablo Larraín réalise El Club, qui reçoit le Grand Prix du Jury, au Festival international du Film de Berlin.
Actuellement en salle, est présenté un biopic sur le poète et homme politique Pablo Neruda, avec une nouvelle fois la complicité de l’acteur Gael Garcia Bernal.
 
ROBERTO FARÍAS
Comédien, né en 1969, Roberto Farías commence sa carrière d’acteur à l’âge de 25 ans. Issu d’une famille chilienne modeste, il vit dans les quartiers pauvres de Santiago de petits boulots en petits boulots jusqu’à découvrir, par hasard, le théâtre. Diplômé en 1997 de l’École Théâtre Imagen, dirigée par Gustavo Meza, il est depuis devenu célèbre au Chili pour ses nombreux rôles à la télévision (Búscate la Vida, Mandiola y Compañía, Los Exitosos Pells…). Il a travaillé sous la direction de nombreux réalisateurs et metteurs en scène chiliens, tels que Gustavo Meza, Raúl Osorio, Luis Ureta, Alexis Moreno, Pablo Larraín et Guillermo Calderón. En 2009, il reçoit le Prix Altazor du meilleur acteur de théâtre, puis en 2012 celui de meilleurs acteur de cinéma pour son rôle dans Mi último round de Julio Jorquera. Pour son rôle dans La Buena Vida d’Andrés Woods, il reçoit en 2008 le prix du meilleur acteur du Festival de Cinéma Latino-Américain de Biarritz.

Distribution / Production

Dramaturgie Pablo Larraín et Roberto Farías

Mise en scène Pablo Larraín

Avec Roberto Farías

Création lumières SergioAmstrong

Assistante mise en scène Josefina Dagorret

Régie Catalina Olea

Texte français Tiphaine Caron et Nicole Mersey
Production déléguée Festival Sens Interdits

Avec le soutien du Ministère des Arts et de la Culture du Chili et de l’Onda - Office national de diffusion artistique
Tournée réalisée en collaboration avec la Fundación Teatro a Mil (Chili)

Vidéos

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre navigation sur notre site. En continuant votre visite vous acceptez l'utilisation de ceux-ci