• Spectacle
22 mar > 23 mar

En mars au Théâtre la Vignette

Yo maté a Pinochet
Théâtre la Vignette Université Paul-Valéry Montpellier 3
Yo maté a Pinochet
Mercredi 22 mars / 19:15
Jeudi 23 mars / 19:15

Théâtre la Vignette
Compagnie Teatro Errante    
► Article de presse Les Trois coups

Billeterie
- En journée : à la Boutique de l’université (face à la bibliothèque)
- Le soir des représentations : à l’accueil-billetterie du théâtre  - 1h avant le début du spectacle (bâtiment H – 1er étage)
- Sur le site internet du théâtre

Rencontre du lendemain
Jeudi 23.03
Avec l’équipe artistique

DU 21/03 AU 24/03
DANS LE CADRE DU TEMPS FORT
« NOUVELLES SCENES D’AMÉRIQUE DU SUD »

En savoir +

ÉGALEMENT A VOIR
AU HTH CDN DE MONTPELLIER DU 21 AU
23 MARS A 20H : CHAMP DE MINES
DE LOLA ARIA
Tarif réduit sur présentation d’un billet Vignette
pour le spectacle Yo maté a Pinochet
et/ou Acceso.

Durée : 1H05
Tarif : Tarifs : TP 15 € - TR 10€ - LPV 2€ - Pass’Culture 5€ / Tarif scolaire 5€ Tarif spécial - 2 spectacles + Acceso - TP 20€ / TR 15€

« J’ai toujours considéré le théâtre comme un exercice politique. L’intérêt artistique, je ne l’ai découvert qu’après. »
/ Christian Flores

Il le proclame et le revendique : « Yo maté a Pinochet (trad. J’ai tué Pinochet) ». L’auteur de cette fausse déclaration est un ancien combattant d’un groupe révolutionnaire, il s’appelle Manolo. Son aveu est l’ultime moyen de survie d’un homme confronté à l’impossibilité de concilier ce qui aurait dû être avec ce qui est au Chili. Le fantasme de l’assassinat du dictateur et l’autofiction qui l’entoure mettent en perspective les échecs des opposants à Pinochet et l’étendue des répercussions de sa gouvernance dictatoriale sur le pays d’hier à aujourd’hui. Cristian Flores vient au plateau depuis la salle tout en poussant son vélo dont il s’emploiera à réparer la roue crevée dans un parallélisme saisissant avec la vocation réparatrice de son affabulation. Il mitraille une parole enfiévrée qui nous entraîne dans une lecture tout aussi fébrile, le texte défilant à un rythme soutenu. Avec Alfredo Basaure à la mise en scène, il expose les plaies restées ouvertes d’un Chili meurtri par le déploiement d’un théâtre à la fois populaire et politique. Pour enterré qu’il soit, et si Pinochet restait encore à tuer ?

Biographie

CRISTIAN FLORES
Metteur en scène, comédien, Cristian Flores Rebolledo est un comédien chilien, également dramaturge et metteur en scène des productions de la compagnie Teatro Errante. Diplomé en Arts de l’université du Chili, il s’est fait connaître en tant qu’acteur pour son travail dans La Remolienda, par le Théâtre National Chilien, et dans El Olivo, par le théâtre Niño Proletario, spectacle avec lequel il a participé à plusieurs festivals nationaux et internationaux. Il est né dans le quartier populaire de La Victoria, à Santiago, pobladore connu pour avoir été un foyer de contestation politique et sociale, notamment sous le régime militaire d’Augusto Pinochet. C’est là qu’il se construit, et qu’il découvre le théâtre. C’est là aussi qu’il puise la source de sa démarche artistique.

ALFREDO BASAURE
Metteur en scène, Alfredo Basaure est un jeune metteur en scène chilien qui a effectué ses études d’art à la Universidad Mayor de Santiago en se spécialisant en expression théâtrale. En tant que metteur en scène, il s’est distingué par son travail sur les lectures de Brindis, de Sally Campusano, et aujourd’hui par sa collaboration avec Cristian Flores sur Yo Maté a Pinochet.

TEATRO ERRANTE
La compagnie Teatro Errante a été créée en 2008 par de jeunes diplômés de l’université du Chili, avec l’ambition de proposer une approche théâtrale ancrée dans la réalité de la classe populaire chilienne. Le fondement de la démarche artistique de la compagnie est de mettre en scène la figure conceptuelle de « l’homme du peuple », non pas comme un élément folklorique ou pittoresque, mais comme une figure d’altérité, celle de cet autre qui dérange. Au sein de l’espace de création dans lequel ils s’expriment, la beauté comme la laideur sont avant tout le produit et le symbole d’une profonde fracture sociale, politique et économique. Les créations de Teatro Errante sont aujourd’hui au nombre de quatre : Rapsodia de un Roto Errante, Trago Amargo con Malicia, Huacho Style et Yo Maté a Pinochet. Elles sont le produit d’un théâtre politique festif et populaire, récréatif et créateur d’identité, mais également d’un théâtre qui questionne et qui dérange.

Distribution/Production

Conception dramaturgique Cristian Flores Rebolledo
Mise en scène Cristian Flores Rebolledo et Alfredo Basaure Espinoza
Avec Cristian Flores
Scénographie Ricardo Romero Pérez
Création sonore Juan Manuel Herrera
Texte français Adeline Isabel Mignot

Production Teatro Errante Production
Avec le soutien de l’Onda - Office national de diffusion artistique // Production déléguée Tournée France - Association Sens Interdits

Vidéos

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre navigation sur notre site. En continuant votre visite vous acceptez l'utilisation de ceux-ci