• Spectacle
14 mar > 16 mar

En mars au Théâtre la Vignette

Théâtre la Vignette Université Paul-Valéry Montpellier 3
Mardi 14 mars / 20:00
Mercredi 15 mars / 19:15
Jeudi 16 mars / 19:15

Billetterie
En journée : à la Boutique de l’université (face à la bibliothèque)
Le soir des représentations : à l’accueil-billetterie du théâtre  - 1h avant le début du spectacle (bâtiment H – 1er étage)
Sur le site internet du théâtre   

Rencontre du lendemain
Mercredi 15.03
Avec l’équipe artistique

Théâtre la Vignette 
Compagnie du Zieu
 

Durée : 1H30
Tarif : TP 15 € - TR 10€ - LPV 2€ - Pass’Culture 5€

« Qu’est-ce qui vous pousse à continuer, Oscar ?
- Je continue comme j’ai commencé. Pour la beauté du geste.
- La beauté. On dit qu’elle est dans l’oeil de celui qui regarde.
- Mais alors si personne ne regarde plus ?»
/ Leos Carax, Holy Motors

La beauté du geste est une fresque théâtrale qui se déploiera en trois tableaux ( L’instant décisif, À mains levées, L’angle mort ), créés à six mois d’intervalle, puis rassemblés au terme de deux années de travail. Ce triptyque propose une réflexion sur le rapport entre l’action théâtrale et l’action politique, en suivant le parcours d’une troupe de théâtre. Le titre de la première pièce, L’instant décisif, fait référence à l’expression du photographe Cartier-Bresson, qui désigne le moment où le doigt presse sur le déclencheur de l’appareil. Ici, elle marque la décision de devenir acteur, envisagée comme une entrée en dissidence, un arrachement aux rôles sociaux et aux assignations qui les accompagnent. Mais aussi comme une mise en cause du royaume du spectacle et de ses simulacres. Ici, dans un espace bi-frontal où les acteurs côtoient les spectateurs, les récits se frottent aux actes, comme les masques aux visages, comme les rêves aux discours. Ici, les vivants parlent aux morts et réciproquement. Ici s’invente et se décide la pièce à venir.

Biographie

Du Zieu est une compagnie théâtrale dirigée par Nathalie Garraud (metteure en scène) et Olivier Saccomano (auteur). Depuis 2006, ils ont réuni une troupe d’acteurs et de techniciens, et travaillent sous forme de cycles de création. Ces cycles sont le lieu d’une recherche commune sur l’écriture théâtrale et sur la pratique de l’acteur, ils sont aussi le lieu d’une expérience de pensée collective. De 2007 à 2010, ils mènent un premier cycle de recherche sur la tragédie : Les Suppliantes. De 2010 à 2013, le cycle sur la jeunesse, intitulé C’est bien C’est mal, se bâtit sur le principe d’un laboratoire permanent, en lien continu avec le public : deux années de création de formes brèves expérimentales – les Études, présentées dans des lieux accueillant des adolescents – donnent lieu à l’écriture et à la création de la pièce Notre jeunesse.
La compagnie vient d’achever le cycle Spectres de l’Europe, avec la création de Soudain la nuit, en juillet 2015 au Festival d’Avignon - 69ème édition. Les trois pièces de ce cycle : L’avantage du printemps, Othello variation pour trois acteurs et Soudain la nuit seront en tournée ces deux prochaines saisons. Parallèlement à ces cycles de création, Nathalie Garraud est engagée dans des projets de coopération à l’étranger, notamment avec le collectif Zoukak à Beyrouth. Olivier Saccomano poursuit une recherche théorique en philosophie et publiera en 2016 Le Théâtre comme pensée dans la collection Expériences philosophiques des éditions Les Solitaires Intempestifs. Les pièces sont également publiées aux éditions Les Solitaires Intempestifs.

Distribution

Conception Nathalie Garraud et Olivier Saccomano
Mise en scène Nathalie Garraud
Ecriture Olivier Saccomano
Avec Mitsou Doudeau, Cédric Michel, Florian Onnein, Conchita Paz, Charly Totterwitz
Scénographie Jean François Garraud
Costumes Sarah Leterrier assistée de Sabrina Noiraux
Lumières et Régie générale Guillaume Tesson
Vidéo Camille Lorin

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre navigation sur notre site. En continuant votre visite vous acceptez l'utilisation de ceux-ci