• Concert
  • Conférence
20 sep > 30 juin

Agenda culturel du Centre International de Musiques Médiévales

Du ciel aux marges
Montpellier - site Saint-Charles - Saint-Guilhem-le-Désert
CIMM

1er Congrès international franco-italien « Qui dit tradition dit faute ? », La faute dans les corpus chantés du Moyen Âge et de la Renaissance, Philologie et musicologie
Saint-Guilhem-le-Désert, Musée de l’abbaye de Gellone, 21-24 mai 2017

La notion de « faute » soulève de sérieuses difficultés en philologie et en musicologie, mais aussi chez les interprètes. La connaissance des corpus chantés du Moyen-Âge repose généralement sur des copies, que l’on imagine plus ou moins éloignées des mélodies et des textes tels qu’ils ont été composés ou chantés en leur temps. Même si la plupart des pièces profanes écrites jusqu’au xive siècle sont attribuées, rien n’assure que les transcriptions ont été contrôlées par les auteurs. Au cours du xive siècle, le droit de regard des poètes sur l’écriture de leurs pièces se répand, mais la notation musicale en usage ne garantit pas encore une pleine conformité avec l’exécution musicale, voire avec l’intention des compositeurs. En philologie et en musicologie, la notion de « faute » n’est pourtant pas abordée de la même manière et ne revêt pas non plus la même importance. Pour la critique textuelle, c’est sur les fautes évidentes et significatives que se fonde la possibilité de reconstruire la généalogie d’un texte. Les musiciens et musicologues en revanche considèrent peu la véracité de la faute ; ils préfèrent évoquer la notion de « variante » provenant de diverses performances musicales et donc de la créativité de l’interprète. L’appréciation de la faute en poésie et en musique constitue donc un sujet pour lequel une réelle collaboration entre spécialistes des textes, musicologues et musiciens s’impose comme une nécessité. Les communications résultent de cette collaboration et seront suivies chacune de réponses et d’un débat.
Congrès organisé avec le concours du Centre d’Études Médiévales de Montpellier, du Centre d’Études Supérieures de Civilisation médiévale de Poitiers, de l’École Pratique des Hautes Études et de l’Université de Pavie.

Programme : (pour le programme détaillé, télécharger à droite le fichier)
Dimanche 21 mai
14 h 00 - 18 h 00
Lundi 22 mai
9 h 00 - 19 h 00
Mardi 23 mai
9 h 00 - 19 h 00
Mercredi 24 mai
9 h 00 - 19 h 00

Festival Musici Vagantes, du 21 au 24 mai 2017, À Saint-Guilhem-le-Désert
Après les événements du printemps et de l’automne 2016 accueillis dans le somptueux site de Saint-Guilhem-le-Désert, le CIMM crée du 21 au 24 mai la première édition de son festival-rencontres. Fidèle à sa volonté d’associer artistes, luthiers, chercheurs et étudiants pour renouveler l’approche des musiques médiévales, le CIMM propose un événement complet mêlant concerts professionnels, ateliers d’archéo-lutherie, conférence grand public et exposition d’instruments. L’édition de mai 2017 se déroule en contrepoint du 1er Congrès international franco-italien Musicologie et Philologie « Qui dit tradition dit faute? La faute dans les corpus chantés du Moyen Âge et de la Renaissance ». C’est pourquoi, cette année, le festival prend le nom de Musici vagantes. Ce festival est toujours associé à la manifestation scientifique « Musicologie et philologie » dont la première édition a eu lieu à Rome en partenariat avec l’Institut français en juin 2015. Les concerts programmés témoignent d’un travail collaboratif avec les musicologues et les philologues. La journée d’ouverture du 21 mai est réalisée en complicité avec Total festum.

Programme : (pour le programme détaillé, télécharger à droite le fichier)

le Dimanche 21 Mai 2017 à 18h15 à St-Guilhem-le-Désert
Exposition d'instruments médiévaux restitués, Musée de l'Abbaye, 10h-16h
Conférence-rencontre autour de l'archéo-lutherie, Musée de l'Abbaye, 14h30-16h
A l’ESCOLA N’EBLON //
Brice Duisit (chant et vièle à archet) - Concert déambulatoire dans les ruelles du village.
le Dimanche 21 Mai à 21h à l’abbatiale de St-Guilhem-le-Désert
LA FLAMA DEL TROBADOR DESCONEGUT // La Flama (dir. Xavier Terrasa)

le Lundi 22 Mai 2017 à 21h à l’abbatiale de St-Guilhem-le-Désert
REQUIEM GRÉGORIEN À 4 VOIX // Les Chantres du Thoronet (dir. Damien Poisblaud)

Le Mardi 23 Mai à 21h à l’abbatiale de St-Guilhem-le-Désert
VARIATIONS AMOUREUSES // Alla francesca (dir. Brigitte Lesne)

Le Mercredi 24 Mai 2017 à 20h à l’abbatiale de St-Guilhem-le-Désert
CUPID BEHIND THE WALLS // Magister Petrus (dir. Mauricio Molina)

Le projet du Centre International de Musiques Médiévales

Le CIMM, Du ciel aux marges, association conventionnée avec l’Université Paul-Valéry – Montpellier 3 et le Conservatoire à Rayonnement Régional de Montpellier Méditerranée Métropole, a pour objet de promouvoir la création, la diffusion et la transmission des musiques médiévales en prenant en compte l’apport de la recherche musicologique et les enjeux contemporains du spectacle vivant. En cohérence avec la politique culturelle et patrimoniale de Montpellier Méditerranée Métropole, de la Région Occitanie et de la DRAC, le CIMM accueille des artistes professionnels en résidences de création ou de sensibilisation qui donnent lieu à des concerts grand public et à des conférences.
Il développe une formation d’interprète spécialisée en musiques du Moyen Âge sous la forme de cycles de master-classes. Celles-ci: sont animées par des musiciens spécialistes de ces musiques, artistes et professeurs internationalement reconnus, autour de répertoires musicaux spécifiques. S’interrogeant sur les sonorités et l’organologie, le CIMM organise également des ateliers et expositions d’archéo-lutherie. Les actions du CIMM se développent principalement à la Maison des choeurs de Montpellier, à l’Université Montpellier 3, au Conservatoire de Montpellier 3M et sur le somptueux site de Saint-Guilhem-le-Désert.

Le Centre International de Musiques Médiévales - Du ciel aux marges en 2016, c'est :

- 19 artistes accueillis,
- 1 résidence de sensibilisation de trois semaines avec 50 participants,
- 2 résidences de création,
- 5 concerts à Montpellier et Saint-Guilhem-le-Désert,
- l'avant-première de Total festum,
- 2 cycles de formation spécialisée sur les corpus chantés médiévaux,
- 3 conférences grand public à Montpellier, Saint-Jean de Védas (Métropole) et Saint-Guilhem-le-Désert,
- 3 conférences universitaires.
Au total, 900 personnes ont fréquenté les spectacles, les conférences, les cours.

Le CIMM - Du ciel aux marges, c'est aussi :

4 spectacles produits ou coproduits qui tournent en France et à l'étranger.

Le CIMM - Du ciel aux marges, c'est avant tout :

- un projet artistique destiné au grand public,
- un projet artistique construit en synergie avec un projet de recherche et de formation. Artistes, luthiers, musicologues et étudiants sont partie prenante de toutes les actions proposées,
- une structure attentive à l'insertion professionnelle des jeunes artistes,
- une structure artistique partenaire de l'université Paul-Valéry - Montpellier 3, notamment du Centre d'Etudes Médiévales de Montpellier (EA 4583), du Département Musique et Musicologie et du Centre Culturel Universitaire, ainsi que du Conservatoire à Rayonnement Régional de Montpellier Méditerranée Métropole,
- une structure qui développe les partenariats hors région et hors frontières.

Cercle des partenaires :

Si vous souhaitez faire partie du "Cercle des partenaires" du CIMM - Du ciel aux marges et soutenir ses actions, merci de nous renvoyer le formulaire joint (à télécharger) à l'adresse indiquée. 

Gisèle Clément
Maître de conférences en musicologie
Enseignante-chercheuse à l'Université Paul-Valéry Montpellier 3

contact@cimmedieval.org

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre navigation sur notre site. En continuant votre visite vous acceptez l'utilisation de ceux-ci